5 idées simples pour continuer à bouger quand on a des enfants

push-ups-888024

Il y a quelques temps déjà, j’ai demandé sur notre page facebook, quelles étaient vos objectifs santé pour 2018, ainsi que les difficultés rencontrées pour les atteindre. On m’a répondu que c’était difficile de trouver du temps pour s’entraîner, surtout avec des enfants et je comprends très bien ça, ayant moi-même un enfant. J’ai donc choisi d’écrire un article pour vous donner quelques idées d’activités physiques à glisser dans votre horaire chargé!

Je commencerais par dire qu’il ne faut pas attendre de trouver le temps, vous ne le trouverez jamais. Il faut plutôt apprendre à prendre le temps, à se créer du temps. Votre santé et votre bien-être devraient être une priorité. Je vous entends déjà dire : ‘’Mais je dois m’occuper des enfants!’’, ‘’J’ai des rendez-vous importants!’’ ou ‘’je dois nettoyer la maison!’’.

Oui, tout cela est bien vrai, mais qui prendra soin des enfants si vous tombez malade? Qui ira à vos rendez-vous ou nettoiera la maison si vous devenez déprimé parce que vous ne vous êtes pas accordé assez de temps? Ne dit-on pas qu’il faut se sauver soi-même avant de sauver les autres?

Si vous réfléchissez bien, je suis certaine que vous pouvez glisser une petite demi-heure d’exercice physique dans votre horaire quotidien. Pensez à tout ce temps que vous passez devant la télévision ou votre fil d’actualité Facebook… Mais il y a moyen d’investir de ce temps-là sur quelque chose de beaucoup plus important : vous! Donc voici 5 idées pour vous aider :

1. Le yoga

yoga-3053488

Ce qui est bien avec le yoga, c’est que vous pouvez le faire dans le confort de votre foyer et ce, peu importe votre âge ou votre condition physique. Il y a des DVD/Blu-Ray, mais aussi des centaines de vidéos sur Youtube pour vous accompagner. En plus, vous pouvez même faire participer la marmaille! Bon, il y aura certainement quelques ajustements à faire au début, mais ils finiront par y prendre goût! Le yoga a de nombreux bienfaits autant pour vous que pour eux. Cela aide à calmer la nervosité, à se concentrer, à augmenter l’estime de soi, et à mieux dormir. Et on sait qu’en tant que parent, le sommeil vous est très précieux!

2. La danse

dancing-2972960

Pour ça aussi, il y a moyen de faire participer les enfants. Quel enfant n’aime pas la musique et la danse? Il ne faut pas s’attendre à des résultats de danseurs professionnels et il ne faudra probablement pas avoir peur du ridicule mais pas besoin d’être bons pour faire travailler votre cardio! Et qui sait, peut-être qu’un de vos petits se découvrira une nouvelle passion!

3. Une marche en forêt

park-2967731

Pourquoi ne pas aller prendre une marche en famille, dans la forêt, au retour de l’école, avant de s’embarquer dans les devoirs et tout? Cela permettrait à vos enfants de décompresser, de partager un moment agréable avec vous, et il y a même des chances que cela facilite la période de devoir puisque l’exercice physique améliore la concentration! Vous pouvez aussi utiliser cette période pour les laisser explorer un peu la nature autour d’eux, en apprendre sur les arbres, les plantes, les insectes, les petits animaux, etc…

4. Le parc

jouer garçon été vacances des loisirs parc d'attractions coloré Couleur parc enfant escalade loisir espace public activité amusement Cour de récréation Équipement de jeu extérieur Toboggan pour aire de jeux

Le parc est aussi un bon endroit pour s’entraîner… Jouez avec vos enfants et essayez de suivre leur rythme. Je peux vous assurer que vous travaillerez votre cardio. Et vos muscles. À courir, sauter, grimper dans les modules… En tout cas moi, quand j’y vais avec mon fils, je ne tiens pas plus de 10 minutes! haha

5. Le ballon exerciseur

active-19413

Je parlais de la télévision et de Facebook un peu plus haut. Vous pourriez profiter de ces moments pour vous asseoir sur un ballon exerciseur. Ça n’a l’air de rien comme ça mais je peux vous assurer que ça travaille énormément les muscles stabilisateurs. Vous pouvez très bien vous en servir également comme accessoire pour vos séances de yoga, ou encore pour faire des push-ups, des extensions du dos, etc. Ce ne sont pas les options qui manquent. Pour savoir quelle grandeur de ballon vous procurer, mesurez la hauteur entre le creux de votre genou et le sol, et ajouter 3 cm pour compenser le fait que le ballon va caller sous votre poids.

Il est vrai que garder la forme avec des enfants n’est pas de tout repos mais il le faut! L’exercice apporte tellement de bienfaits sur l’humeur, le niveau d’énergie, la gestion du stress (et on ne se le cachera pas, avoir un ou plusieurs enfants augmente considérablement le niveau de stress dans la maison), la concentration et la qualité du sommeil. Il ne faut surtout pas s’en passer!

Cependant, je me dois de vous aviser qu’il n’est pas recommandé de faire du cardio trop près de l’heure du coucher puisque cela risque de nuire à votre endormissement. Effectivement, le corps, lorsque vous vous entraînez, sécrète plus d’hormones du stress, comme l’adrénaline et le cortisol, votre fréquence cardiaque augmente ainsi que votre température corporelle, alors que votre corps a besoin de calme et de fraîcheur pour s’endormir. Alors je conseillerais de s’assurer d’espacer votre entraînement cardio et votre heure de coucher d’un bon 3-4 heures. Toutefois, vous pouvez faire des étirements et du yoga, qui ont tendance à plutôt détendre le corps (et l’esprit). Personnellement, je m’endors presque sur le plancher après une séance de yoga tellement je suis détendue.

J’espère que cet article vous aura aider à devenir (ou redevenir) plus actifs! Si vous avez d’autres idées, ne vous gênez pas pour les partager!

 

 

Publié dans Exercice physique | 2 commentaires

Liebster Award!

untitled

La semaine passée, j’ai été nominée par Jessika de Cookie ta vie, que je remercie d’ailleurs, pour un Liebster Award. J’ai donc décidé de tenter l’expérience.

Pour ceux qui ne le savent pas, le Liebster Award consiste à raconter 11 anecdotes sur soi, répondre aux 11 questions du blogueur qui vous a nominé, et poser 11 questions à 11 blogueurs différents. Ça permet d’en savoir un peu plus au sujet des auteurs, ainsi que de découvrir de nouveaux blogues!

Alors, je me lance!

 

11 anecdotes sur moi

 

1. J’adore le tir à l’arc. Je suis loin d’être une pro et j’ai rarement l’occasion de tirer mais j’adore !!!

2. Adolescente, on me connaissait sous le nom de ‘’Keassy Simple Plan Moisan’’ parce que j’étais totalement obsédée par ce band.

3. Je suis super anxieuse… Ce qui fait que parfois, quand je discute avec les gens, j’ai l’air de ne pas vraiment m’intéresser à eux parce que je réfléchis trop en même temps, je suis à moitié dans la conversation, et l’autre moitié dans ma tête, à me demander ce que l’autre personne pense de moi, si j’ai pas trop l’air folle, etc. Je travaille là-dessus.

4. Je déteste les mensonges, même tout petits. La vérité finie toujours par se savoir de toute façon alors aussi bien que ça sorte maintenant.

5. J’ai été en famille d’accueil de l’âge de 3 ans à 12 ans environ parce que ma mère était très malade. J’ai encore des contacts avec eux. Je les considère comme ma deuxième famille.

6. J’ai ensuite été en centre d’accueil, principalement parce que je fuguais tout le temps. L’anxiété faisait que je me sentais étouffée mais à ce moment, je ne savais pas que c’était l’anxiété.

7. À 18 ans, j’ai quitté Québec pour aller vivre dans un petit village au Lac St-Jean, seule, sans voiture, avec pratiquement aucun contact. J’ai dû revenir moins de 6 mois après pour le suivi de ma grossesse et je rêve d’y retourner depuis ce temps. C’est mon havre de paix.

8. J’adore les animaux. Si je n’étais pas allergique aux animaux, j’aurais probablement un zoo à la maison. J’ai d’ailleurs déjà voulu adopter un tamia rayé. Ils sont trop mignons!

486566802_d1703267ae_z

9. J’adore ‘’Gossip Girl’’. J’ai écouté la série au complet 3 fois et je ne m’en lasse pas.

10. Je suis accro à la caféine mais je n’aime pas vraiment le café.

11. Enfant, je rêvais de devenir chanteuse.

 

11 questions de Jessika

 

1. Comment as-tu choisi le nom de ton blog?

On cherchait un nom en lien avec la santé, la nature, le plein-air, etc. et c’est Gabriel qui a eu l’idée de l’appeler ‘’Santé Sauvage’’.

2. Quelle est la chanson qui te motive le plus?

Il y en a beaucoup mais vite comme ça, ces temps-ci je dirais ‘’Ti-Cul’’ des Cowboys Fringuants.

3. Quelle est ta saison préférée? Celle que tu déteste le plus?

J’adore l’été, la chaleur. Je trouve que c’est la saison la plus vivante, la plus joyeuse. Et je déteste l’hiver, le froid, toutes les complications que nous apporte cette saison et surtout, la foutue glace, qui m’aime un peu trop.

4. La première chose que tu fais le matin?

Je lis ma pensée du jour dans le livre ‘’Réussir’’ et je regarde mes mails.

5. Quel est ton essentiel make-up?

Je ne me maquille pas souvent mais quand je le fais, je dirais, ma BB crème.

6. As-tu déjà visité le Canada? Montréal?

Pas vraiment… Je suis allée au Nouveau-Brunswick et en Ontario quand j’étais enfant mais je ne me souviens pas de grand-chose. Pareil pour Montréal… J’y suis allée avec l’école au primaire pour visiter le Planétarium mais encore là, je n’ai pas beaucoup de souvenirs de mon voyage.

7. Quel est l’article de ton blog dont tu es le plus fier?

Je dirais ‘’Pourquoi le Lac St-Jean est mon paradis sur terre’’ parce que ce fut un plaisir de l’écrire. On s’est tellement fait du fun cet été-là!

8. Que fais-tu dans la vie?

Je suis propriétaire de commerce indépendant Amway et blogueuse.

9. Fais-tu ce que tu pensais faire lorsque tu étais plus jeune?

Pas du tout. Je ne connaissais ni le blogging, ni le marketing de réseau, mais je savais que je ferais quelque chose de ‘’différent’’, que je n’étais pas faite pour avoir un emploi ordinaire et que j’avais un grand besoin de liberté donc c’est parfait pour moi.

10. Tu ne sors jamais sans…

Mon lecteur de glycémie, mon insuline et un jus. 😉

11. Pratiques-tu un sport?

J’aime bien marcher, surtout en forêt, faire du yoga et l’été, du canot. J’aimerais bien recommencer la natation et l’aqua-forme aussi.

 

Mes 11 questions

 

1. As-tu un animal de compagnie? Lequel?

2. Que rêves-tu d’accomplir un jour?

3. Si l’argent n’était pas un problème, que ferais-tu?

4. Qu’est-ce qui t’a poussé, au départ, à créer un blog?

5. Ton meilleur souvenir de vacances?

6. Quel pays veux-tu absolument visiter?

7. Quelle est ta fête préférée?

8. Le livre le plus inspirant que tu as lu?

9. Es-tu plus sucré ou salé?

10. Si tu savais qu’il ne te restait qu’une journée à vivre, tu ferais quoi?

11. Ta principale difficulté au niveau de ta santé?

book-2304389

Mes 11 nominés

 

La parfaite maman cinglante

Etsijemensortais

Trouvel’extraordinaire.com

Académie du blogue

Leschosesquibrillent

Quatre enfants

Sans a’croc

Les petits succès

Rise and Shine

Le monde de l’autre

La mini végane

 

Voilà! Certains d’entre eux ne sont pas que des blogues comme vous le verrez. Ce sont aussi des entreprises de coaching, mais je ne pouvais pas passer à côté! Je les adore!

J’espère que vous apprécierez ces blogues autant que moi!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Non classé | 1 commentaire

Ce que vous ne saviez pas sur le Thé des bois

Qui n’a pas connu les fameux bonbons au thé des bois? Quand j’étais enfant, ma grand-mère en gardait toujours dans ses armoires et c’était la première chose que je cherchais en entrant. J’aurais mangé le contenu de la jarre en entier si on ne m’avait pas arrêtée!

Mais connaissez-vous les vertus de la plante dont on extrait la saveur pour fabriquer ces bonbons?

Gaultheria_procumbens_6zz

Le thé des bois, ou gaulthérie couchée, est antipyrétique (fait baisser la fièvre), anti-inflammatoire, antispasmodique, antalgique, antitussif et il stimule le foie. Fortement concentré en salicylate de méthyle, il est utilisé, entre autres, dans certains produits tel que l’antiphlogistine’’ et d’autres gel, onguents et crèmes contre les douleurs musculaires ou arthritiques. C’est d’ailleurs de ce composé que provient l’odeur typique de l’antiphlogistine.

Où le trouver?

On retrouve des produits composés ou extraits de thé des bois dans les magasins de santé naturelle ainsi que dans certaines pharmacies. Mais personnellement, je préfère le cueillir et utiliser ses feuilles et ses fruits en tisane. Son goût est délicieux!

Pour le trouver, c’est relativement simple. Il pousse surtout dans les forêt mixtes ou résineuses. Il s’agit d’une plante couvre-sol et elle a tendance à s’étendre. Dites-vous que si vous trouvez des bleuets, il y a de fortes chances que vous trouviez du thé des bois aussi!

 

Contre-indications

  • Enfants d’âge préscolaire
  • Personnes allergiques à l’aspirine
  • Personnes qui prennent des anti-coagulants

*** Attention! À forte dose, il peut s’avérer toxique, voir mortel!

C’est pourquoi je recommande de ne pas dépasser 5 feuilles/fruits par jour pour un adulte, et 3 pour un enfant à partir de l’âge de 5 ans.

 

Outre la douleur, j’utilise souvent le thé des bois en décoction, dès que des symptômes d’infections respiratoires se font sentir. En guise de conclusion, voici un petit cadeau pour vous :

Ma potion antigrippe

 

Ingrédients

5 feuilles ou fruits de thé des bois

1 po de gingembre, tranché mince

Le jus d’un demi-citron

Préparation

  • Déposer tous les ingrédients dans une petite casserole
  • Ajouter 1 l. d’eau
  • Amener à ébullition
  • Baisser le feu et laisser mijoter au moins 10 minutes

 

Boire tranquillement tout au long de la journée. Vous verrez, avec le gingembre, qui possède aussi des vertus intéressantes (à découvrir dans un prochain article), le goût est assez fort, mais aucun microbe ne résistera! Évidemment, si c’est trop fort pour vous, vous pouvez réduire la quantité de gingembre.

Et vous, quels moyens prenez-vous pour vous protéger des virus?

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Plantes médicinales | 2 commentaires

Le Sapin Baumier, couteau suisse de nos forêts

wood-691629_1280

J’espère que vous avez passé un joyeux temps des fêtes, entourés des gens que vous aimez. Pour notre part, on n’a pas eu l’occasion de voir tout le monde alors on va se reprendre dans les prochaines semaines. Mais pour l’instant, le temps des fêtes étant terminé (eh oui, déjà) c’est le temps pour nous de défaire le sapin. C’est pourquoi j’ai pensé profiter de ce moment pour vous parler de ses bienfaits.

Le Sapin Baumier est un arbre assez versatile. Il est utilisé depuis des lustres, autant pour ses applications thérapeutiques (contre le scorbut entre autres) que dans la fabrication d’objets. On se sert d’ailleurs encore aujourd’hui de sa résine en optique et dans le domaine pharmaceutique, sous le nom de ‘’Baume du Canada’’. Mais je ne m’attarderai pas sur ce sujet puisque ce sont ses bienfaits au niveau de la santé qui nous intéressent.

À utiliser contre les infections respiratoires et les douleurs rhumatismales et névralgiques, le Sapin Baumier est antiseptique, expectorant, décongestionnant, antitussif, antibactérien, sédatif, antifongique et anti-inflammatoire. Il est efficace, entre-autres, contre le Staphylocoque Doré. On peut utiliser son écorce, ses bourgeons, ses aiguilles, mais sa résine est ce qu’il y a de plus pratique selon moi.

Comment l’utiliser?

Pour contrer une infection respiratoire, plusieurs choix s’offrent à vous. On retrouve des capsules de gomme de sapin baumier dans les magasins de santé naturelle, comme par exemple, chez Avril, ainsi que dans certaines pharmacies. Dans ce cas, il suffit de suivre la posologie indiquée sur l’emballage. On y trouve aussi de l’huile essentielle, que l’on peut prendre avec un peu d’eau ou de miel, utiliser dans un diffuseur (on peut aussi mettre quelques gouttes dans un bol d’eau bouillante et respirer les vapeurs en recouvrant notre tête d’une serviette et en la penchant au-dessus du bol) ou encore mélanger à l’eau du bain. Vous pouvez aussi vous faire une tisane avec les aiguilles ou de la résine.

Contre l’inflammation des muqueuses, on peut appliquer la gomme de sapin sur les parties atteintes et laisser pénétrer le plus longtemps possible. Lorsque la gomme aura complètement pénétré la muqueuse, elle sera plus facile à nettoyer. Sinon, on peut utiliser de l’huile végétale pour simplifier le nettoyage.

En ce qui concerne les douleurs rhumatismales et névralgiques, on s’en sert en cataplasme, lotion, huile ou onguent.

En cataplasme, on applique la gomme sur la ou les parties atteintes et on recouvre d’un morceau de flanelle. On garde le tout en place pour 3 jours ou jusqu’à ce que l’organisme ait absorbé la gomme. Cette application en cataplasme est utile autant pour les douleurs menstruelles, que les douleurs chroniques dues à l’arthrite ou aux neuropathies, etc.

 On peut trouver des lotions, huiles ou onguents, encore une fois, dans les magasins de santé naturelle. On peut toutefois aussi faire une émulsion avec des quantités égales d’huile végétale et de gomme de sapin et l’appliquer sur les parties atteintes.  

La résine de sapin est hyper polyvalente. Elle peut être appliquée sur les brulures, les gerçures, les ulcères, etc.

Attention cependant, certaines précautions sont à prendre!

* En l’absence d’étude toxicologique complète, je ne recommanderais pas l’utilisation du Sapin Baumier pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

* L’huile essentielle pure peut causer des irritations. Il faut toujours la diluer dans quelques gouttes d’une huile végétale avant de l’appliquer!

* Toujours garder un corps gras sous la main car la gomme de sapin est très collante.

* En usage interne, débuter par de petites doses et augmenter progressivement car le Sapin Baumier peut provoquer de la diarrhée.

Où le trouver?

Comme je l’ai déjà mentionné plus haut, on peut facilement le trouver dans les magasins de santé naturelle et dans la plupart des pharmacies. Mais vous pouvez aussi le trouver en pleine nature, surtout au Québec! Il suffit de savoir le reconnaître!

Comment l’identifier?

Le Sapin Baumier a une forme plutôt conique. Son écorce est assez lisse, grisâtre et comporte de petites vésicules dans lesquelles on retrouve la résine. La meilleure manière de l’identifier se situe au niveau des aiguilles, qui sont plates et dont le bout est arrondi et comporte une petite encoche. Elles forment deux rangées dans un plan horizontal par rapport aux branches qui sont à l’ombre, et font le tour des branches situées plus au soleil.

*Attention! Ne pas confondre avec l’If (ou Taxus) qui est toxique!

L’If peut ressembler énormément au sapin dépendant de son âge. Pendant la saison estivale, il est plus facile à reconnaître car il produit des fleurs, puis des fruits. Les fleurs des mâles produisent un pollen jaune et abondant, tandis que celles des femelles sont verdâtres et forment des fruits rouges, les ’’arilles’’. En d’autres temps, il faut, encore une fois, se fier plutôt aux aiguilles, qui sont, contrairement au Sapin, pointues et situées tout le tour des branches.

Voici quelques images afin de comparer les aiguilles de différents conifères. Juste à glisser la souris au-dessus de chaque image pour savoir de quel arbre il s’agit!

 

J’espère que cet article vous aura été utile! Comme vous pouvez le constater, le Sapin Baumier est vraiment le couteau suisse des plantes médicinales. N’hésitez pas à commenter, poser des questions. Il nous fera plaisir d’y répondre!

 

 

 

Publié dans Plantes médicinales | 3 commentaires

Comment être bien préparé quand Dame Nature se déchaîne

air-2241577_1280Ah cette Dame Nature… Elle peut parfois être bien capricieuse. Au Québec en
particulier, la température peut passer d’un extrême à l’autre en très peu de temps.
On en a un bon exemple aujourd’hui avec les vents violents et la pluie. Je ne sais pas
pour vous, mais moi, dans ces moments-là, j’ai juste envie de retourner au lit et
dormir! Mais tant qu’à être réveillée, je me suis dit que j’allais en profiter pour
partager avec vous la liste des choses essentielles à conserver en tout temps à la
maison afin d’être prêts si jamais la température vous force à rester cloîtrés à
l’intérieur un bout de temps. Avec l’hiver qui s’en vient, ça risque d’être utile!

Voilà! Vous êtes maintenant équipés pour survivre au moins quelques jours dans votre foyer en cas de température extrême! Si vous pensez qu’on pourrait ajouter quelque chose à cette liste, ne vous gênez pas pour laisser un commentaire ci-dessous.

Publié dans Astuces de survie | 3 commentaires

Pourquoi le Lac St-Jean est mon paradis sur Terre

Ceux qui me connaissent savent à quel point j’adore le Lac St-Jean. Je ne me suis jamais sentie aussi chez moi que là-bas. Et chaque fois que j’y vais, je me dis : « Un jour Keassy, tu pourras t’établir ici, pour de bon ». Je l’ai déjà fait… Mon premier appartement était situé à 5 minutes de la plage municipale de Métabetchouan. Malheureusement (et heureusement en même temps), la vie a fait en sorte que je sois obligée de revenir à Québec lorsque j’ai appris que j’étais enceinte de mon fils il y a un peu plus de 7 ans. Depuis ce jour, j’ai rêvé d’y retourner, en vacances, mais aussi pour y vivre. Et ce n’est que cet été que j’ai enfin eu la chance d’y retourner, 3 fois, grâce à mon merveilleux mari! Et nous prévoyons y retourner encore au moins une fois par mois. Le Lac, c’est littéralement ma drogue.

Sérieusement, si vous n’y êtes jamais allés, après avoir lu cet article, vous saurez où passer vos prochaines vacances! Été comme hiver, c’est LA place pour se détendre et se ressourcer.

Raison numéro 1 : Les paysages

On dit qu’une image vaut mille mots alors je vous partage quelques photos que j’ai prise lors de nos séjours là-bas. Je n’ai pas d’image en hiver ni au printemps, mais pour y avoir vécu de Janvier à Juin 2010, je peux vous garantir que c’est tout aussi beau! Je me souviens que je me levais avec le soleil le matin (moi qui vit beaucoup plus de nuit habituellement) et je marchais jusqu’à la plage, à environ 5 minutes de chez moi, et je pouvais rester des heures à observer ce désert de glace, même à -40°C. Tout était calme, serein. L’ambiance parfaite pour méditer. Le lac, les montagnes, les champs gelés, les arbres plein de givre… Je crois que c’est le seul hiver que j’ai aimé dans ma vie! Haha

20170622_202542

Un magnifique coucher de soleil à Métabetchouan

20171022_144150

Le village de Métabetchouan en automne, vu du haut d’une carrière de sable.

20170618_185124

Je n’ai malheureusement pas réussi à prendre une bonne photo ( c’est la faute à mon cellulaire qui n’a pas ouvert à temps! 😉 ) mais le gros nuage devant formait un cône et on voyait clairement le mouvement de rotation. On a appris plus tard qu’on avait effectivement croisé une tornade. Elle est passée à  Hébertville à peine 30 minutes avant nous, dans la direction opposée, et a causé des dommages à au moins 12 bâtiments.

20170618_190028

Le même nuage.

Raison numéro 2 : Le plein-air

Que ce soit en été ou en hiver, on peut tout faire au Lac St-Jean, même si j’avoue avoir un faible pour les activités estivales. Camping, canot, randonnée pédestre, pêche sont parmi mes activités préférées à faire au lac. Quant à la baignade, je ne connais aucun endroit plus agréable où nager. Pas d’algues, pas de méduses, pas de chlore. L’eau est tellement claire qu’on voit le fond jusqu’à une bonne profondeur. Bon, pour des pieds ultra sensibles comme les miens, c’est quand même bien d’avoir des souliers d’eau parce que les roches sont parfois pointues… Eh oui, je suis une petite nature, que voulez-vous! 😉

Sans titre 2

Mon fils Alexandre et moi, on sait profiter de la belle température!

20170715_122608

À la pêche en famille! Alexandre n’était pas certain d’aimer le canot au départ mais après avoir attrapé son premier poisson, il a vite changé d’avis!

Raison numéro 3 : La bonne bouffe

Avez-vous déjà goûté la tarte aux bleuets du Lac-S-Jean? La tourtière (la vraie)? Les chocolats des pères trappistes de Dolbeau-Mistassini? Non?! Vous manquez quelque chose… Ouf! Et c’est sans compter les bons restaurants de la région, dont « Le port d’attache » à Roberval, qu’on a découvert lors de notre premier voyage, en juin. La terrasse donne sur le lac et les bateaux amarrés aux quais. Nous avons super bien mangé!

Sans titre 3Sans titre 5Sans titre 4

 

20170619_172420

Raison numéro 4, la plus importante à mes yeux : Les gens

Honnêtement, tu arrives au Lac St-Jean, que ce soit la première ou la centième fois, tu te sens tout de suite à ta place. Les gens sont tellement accueillant.

Lors de notre premier séjour à Roberval, en juin, nous avons rencontré un couple merveilleux qui nous ont accueilli à bras ouverts. Nous ne les connaissions pas avant. Ils nous ont invité à pêcher sur leur quai, nous ont fait de la place dans leur congélateur, nous ont proposé d’utiliser leurs cannes à pêches… Ils nous ont littéralement dit « chez nous, c’est chez vous ». Et ce genre de rencontre n’est pas rare là-bas…

Pendant le même séjour, nous sommes allés pêcher à la marina de Métabetchouan et, on n’a pas eu de chance, on n’a rien attrapé… Mais on est reparti avec 7 ou 8 poissons dont un doré, qui nous ont été donnés par les autres pêcheurs. Comme ça. Cadeau!

Quand on a voulu revenir en juillet, on a demandé la permission à la fille du propriétaire du terrain où on avait campé la première fois, si on pouvait y retourner. Elle nous a dit qu’il ne devrait pas y avoir de problème. Mais le lendemain de notre arrivée, son père est arrivé et il a fait le saut car il ne savait pas qu’on était là. Il nous a donné accès à de l’eau chaude, à la remise, à son four et son réfrigérateur, et à sa roulotte pour les toilettes et la douche. Il a même approché sa table à pique-nique de notre tente pour qu’on ait une place où s’asseoir. On n’a pas eu à demander quoi que ce soit! Quand il est parti, il nous a laissé les clés et nous a simplement dit d’aller les porter au couple qu’on avait rencontré la fois d’avant quand on serait prêts à partir.

Se faire des amis au Lac, c’est tellement facile! Même pour une personne ultra anxieuse comme moi, qui a du mal à approcher les gens. Là-bas, les gens sont relax et font confiance à tout le monde. Je ne sais pas si c’est l’environnement autour qui crée cet effet là mais les gens transpirent le bonheur, même quand ils n’ont pas la vie facile, on dirait que juste le fait de vivre au Lac rend les choses plus faciles à supporter…

20170717_164223.jpg

Même le grizzli du zoo de St-Félicien est ultra zen.

Et ce n’est pas tout…

Ça prendrait probablement au moins un mois faire le tour de tous les endroits merveilleux du Lac St-Jean: l’Odyssée des bâtisseurs à Alma, La caverne du trou de la fée à Desbiens, le village historique de Val-Jalbert à Chambord, le musée Amérindien à Mashteuiatsh, le Parc National de la Pointe-Taillon, le zoo de St-Félicien, etc, etc, etc. Pas moyen de s’ennuyer.

Si vous n’êtes jamais allé au Lac-St-Jean, j’espère que je vous ai donné envie d’aller y faire un tour. Sinon, j’espère que je vous ai donné envie d’y retourner!

Et vous, quel est votre endroit préféré au Québec?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Voyages | 1 commentaire

Les 4 meilleurs livres pour améliorer vos relations

 

« Vous êtes la moyenne des cinq personnes que vous fréquentez le plus. »

               Jim Rohn

Vous souhaitez vous lancer en affaire mais vous avez peur d’approcher les gens? Vous êtes déjà entrepreneur mais vous avez l’impression d’être au beau fixe, d’avoir atteint un plateau? Ou encore, vous souhaitez améliorer vos relations avec vos employés?

Saviez-vous que l’un des aspects les plus importants en entrepreneuriat concerne vos relations? Peu importe dans quel domaine vous opérez, si vous êtes incapable de développer des relations et de les maintenir, vous avez très peu de chance de bâtir une entreprise florissante. Pour réussir, il faut savoir se faire apprécier des gens, leur donner envie de vous connaître et de travailler avec vous et surtout, les inspirer! C’est pourquoi j’ai décidé de partager avec vous, quelques-uns de mes livres préférés en matière de développement personnel et de relations.

Mais avant tout, laissez-moi vous parler un peu de mon histoire…

Je m’appelle Keassy, j’ai 25 ans, je suis maman d’un garçon de 6 ans et propriétaire de 3 entreprises dont deux que je développe avec mon fiancé. Souffrant moi-même d’un trouble de phobie sociale depuis de nombreuses années, mes relations interpersonnelles n’ont pas toujours été de tout repos. Petite, je fuyais les exposés oraux comme la peste, je restais au banc pendant mes cours d’éducation physique, quand je ne m’arrangeais pas pour être exemptée. Au camp de vacances, je refusais catégoriquement de participer aux jeux d’équipes. J’étais effrayée à l’idée d’être observée, évaluée, jugée. Je n’avais aucune confiance en moi et j’avais peur de faire une gaffe, de ne pas être assez bonne et d’être humiliée. Heureusement, la lecture et l’écriture ont toujours été pour moi une sorte de refuge. C’est ce qui m’a permis de trouver les outils pour affronter mes peurs afin de mieux profiter de la vie. Je crois que si cela a été utile pour moi, ce peut l’être aussi pour d’autres. Alors que ce soit pour prendre confiance en vous, pour améliorer vos relations avec vos employés, vos associés ou les membres de votre famille ou pour apprendre à créer de nouvelles relations, voici les 4 livres que je vous suggère.

4. Le don ultime, Jim Stovall

Le don ultime

 

On assiste au parcours de Jason Stevens qui, à la mort de son grand-oncle multimilliardaire, s’attend à recevoir une petite fortune, mais c’est toute une surprise qui l’attend lorsqu’il apprend qu’il devra relever un défi différent chaque mois pendant une année entière (travail, famille, amitié, gratitudes…) s’il veut accéder à son héritage.

 

3. Les 12 piliers, Jim Rohn et Chris Widener

Les 12 piliers

 

 

À travers l’histoire de Michael Jones, on apprend l’importance de la communication, de la croissance personnelle, de se fixer des objectifs, etc.

 

 

2. Soyez fiers de vous, Ken Blanchard

Soyez fiers de vous

 

 

Un bon livre si vous manquez de confiance en vous. L’auteur nous apprend à rediriger les attitudes négatives et à renforcer les réussites plutôt qu’à critiquer les échecs. C’est le meilleur moyen de s’améliorer!

 

1. Comment se faire des amis, Dale Carnegie

Comment se faire des amis

 

Mon préféré! Sincèrement, si on me demandait de choisir un seul livre à recommander, ce serait celui-là. Ce livre est un outil précieux, rempli de bons conseils afin d’attirer les gens vers soi, de s’intéresser aux autres, d’être un bon leader, de savoir développer des relations positives avec les gens, et plus encore. L’auteur illustre bien ses idées à l’aide d’exemples concrets. Tout simplement G-É-N-I-A-L!

 

 

J’espère que ces lectures vous plairont. Et vous, quels livres de développement personnel préférez-vous? Ne vous gênez pas pour laisser vos commentaires/suggestions ci-dessous!

Publié dans Croissance personnelle | 6 commentaires